Giovanni Piva



BIOGRAPHIE
I. Giovanni Piva (1912-1994)

 

G.Piva naît à Acquafredda,dans la province de Brescia, le 24 mai 1912,dans une famille de commerçants.
Il montre dès l’enfance une particulière prédisposition pour le dessin et l’art et en1923 sa famille l’envoie à Parme pour suivre ses études et fréquenter” Le Royal Institut d’Art ”; il y restéra jusqu’à la fin de1933.
Dans les mèmes années il se consacre à la musique et il joue du violon et de l’accordéon,même dans de petits orchestres.
Tout en pratiquant le sport du tambourin en 1939 il gagne le championnat d’Italie.
En 1934 il fréquente l’école des lieutenants à Moncalieri puis il entre dans le bataillon”Loups de Toscane”. Au début de la deuxième guerre,après l’Albanie,il est envoyé en Sicile et pendant le débarquement des américains il est capturé et déporté à Orane et puis à Nice.

Dans cette période il joue de l’accordéon dans l’orchestre du champ, mais son intérêt prioritaire reste de toute façon la peinture; il travaille à temps plein; le matériel lui est donné avec générosité par les commandants du camp: les paysages,les natures mortes,les moments de la vie quotidienne,les portraits se matérialisent dans un endroit où le rire n’ètait pas prévu.

Les tableaux réalisés dans ces années-là se trouvent tous à l’étranger
(Amérique et France.)

La guerre finie il rentre en Italie et tout en peignant il recommence à enseigner le dessin et l’histoire de l’art.En 1958 il s’établit à Brescia où il fréquente assidument l’Association des Atrtistes Brescians.

L’étude appofondie des Maìtre de la peinture lui est un sujet d’incitation
pour un engagement sérieux et indépendant.

Parmi les techniques picturales il préfère toujours les peintures à l’huile qu’il travaille au pinceau et à la spatule. Ses sujets préférés sont les paysages,les natures mortes,les fleurs,les portraits.

A la fin des années 60 il est frappé par le monde bariolé des marionnettes et il trouve un nouveau sujet auquel il se consacre.
Il voit comme vivantes ces silhouettes vides et les tourne dans une direction innovante:les yeux, grands et étonnés, parfois déguisés en animaux ou cachés par des masques, regardent la société d’un air sérieux et interrogateur.

 

precedente indice successiva